Makichi présente “The Rain Stopped”

Il y a quelques semaines, on vous présentait le duo franco-iranien et leur single ‘I lust you’. 

Aujourd’hui, Makichi dévoile la suite du projet avec “The Rain Stopped”, un album conceptuel porté par la voix envoûtante de Sonia, la chanteuse du duo. 

Que dire de cet opus ? Pas grand chose tant il est en marge des codes de l’électro. On ne vous conseillera que deux choses: lire l’histoire du couple ci-dessous, puis écouter l’album. 

Voyage garanti ! 

Ma / Ki / Chi sont trois mots persans signifiant : Nous / qui / quoi.  

Farshad Khoshnoud (alias Ash) et Sonia Kelichadi forment ensemble le groupe Makichi en 2015, en Iran. 

Ash naît à Téhéran, au sein d’une famille de musiciens. C’est de son père, compositeur reconnu dans le pays, qu’il tient cette passion pour la musique. Dès l’âge de 12 ans il commence alors à jouer du violon, de la guitare puis de la basse.  À 19 ans, il intègre des groupes de rock underground (underground car en Iran les limites islamiques interdisent la pratique de certaines musiques). Après avoir obtenu son diplôme au Conservatoire, Ash part à Londres étudier le cinéma. Il retourne ensuite dans son pays natal pour se consacrer pleinement à sa première passion. Il commence à écrire et sort son premier album instrumental en 2013, tout en travaillant comme bassiste pour des bandes sons publicitaires ou comme compositeur pour d’autres artistes.

Sonia est d’origine iranienne née à Strasbourg.  Dans sa famille mélomane, c’est la tradition : chacun joue d’un instrument. C’est donc à 16 ans qu’elle se met au Tar. Elle part faire des études supérieures de journalisme à Téhéran à l’Université d’Allameh Tabataba’i et retourne à Strasbourg pour un Master d’urbanisme.

Amoureuse du chant et des instruments iraniens depuis toujours, elle se lance professionnellement à l’âge de 29 ans et part travailler dans son pays d’origine en 2015. C’est à ce moment-là qu’elle rencontre Ash. Le coup de foudre musical et amoureux les mène à un premier album commun en 2016 intitulé « Running From Exhaustion », basé sur les haïkus d’Abbas Kiarostami. Les chants de voix féminines sont interdits en Iran, c’est donc avec éloquence que Sonia décide d’interpréter ces haïkus.

Ne pouvant chanter librement et contraints par de nombreuses restrictions religieuses, c’est à Strasbourg que le couple marié repart en 2017. Après quelques singles, l’EP « Error » marque un tournant dans leur parcours, puisque le projet remporte le trophée d’argent des Global Music Awards et leur vaut une nomination aux Independent Music Awards.

Après une série d’autres singles salués, le duo présente son deuxième  album conceptuel « The Rain Stopped ». L’exil et l’asile forment les fondations de cet album qui relate toute une expérience : celle d’être iranien en Iran puis iranien en France.

Crédit photo : Colin Reys

Alerte Apéro à Montpellier
Alerte Apéro à Nantes

Derniers articles

Articles liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici